BLOGUE

Les Appendices

Pour l’amour de l’humour

Par Myriam Kessiby / December 01, 2016 / Publié dans : Succès canadiens

Quand vient le temps de choisir un plan de carrière, la plupart des gens sages laisseront tomber leurs rêves de jeunesse pour se tourner vers des options plus stables et moins risquées. D’autres, par folie ou par vision, refuseront de se résigner et mettront tout en œuvre pour concrétiser leurs aspirations, comme s’il s’agissait d’un destin inévitable.

Ce destin, c’est celui des Appendices, un groupe passionné d’humour absurde composé de Dave Bélisle, Julien Corriveau, Jean-François Chagnon, Dominic Montplaisir, Jean-François Provençal et Sonia Cordeau, accompagnés de la comédienne Anne-Élisabeth Bossé. Chaque semaine, le groupe emmène ses téléspectateurs dans un monde de sketchs disjonctés, de chansons délirantes et de parodies insensées. Les Appendices ont réussi, avec un peu de chance et beaucoup de talent, à créer un univers télévisuel unique et durable, qui gagne toujours plus d’adeptes au fil des années.


Les Appendices


Derrière chaque grand succès…

Si les grands rêves se réalisent toujours plus rapidement avec l’aide d’une bonne fée marraine, celle des Appendices aura été la productrice Marie Brissette.

Le parcours ayant mené Marie Brissette au monde de la télévision est peu commun. D’abord étudiante en biochimie, elle retourne aux études en communications, avant d’aller travailler pour le groupe Coscient, spécialisé en communication scientifique. Mais la passion de Marie pour la comédie étant plus forte que tout, elle délaisse le monde de la science pour se tourner définitivement vers l’humour. Avant de devenir productrice, Marie aura été réalisatrice pigiste pendant 25 ans.

D’ailleurs, c’est alors qu’elle était réalisatrice sur la série humoristique Le Sketch show qu’elle a fait la rencontre des Appendices, ce groupe de jeunes qui écrivaient pour l’émission : « Je trouvais que leurs textes étaient souvent les meilleurs! » En les côtoyant, Marie a voulu les aider à aller plus loin : « Comme moi, le réalisateur Gilbert Dumas qui travaillait aussi sur Le Sketch show, avait flairé leur potentiel. Les Appendices sont des amis depuis qu’ils sont adolescents. Nous ne les avons pas créés. On a donc fait une petite démo et, dès le départ, leur talent a été reconnu par les diffuseurs. Quand Martin Roy est arrivé à Télé-Québec pour devenir le nouveau directeur général des programmes, il nous a donné notre chance. C’était vraiment un grand risque de lancer Les Appendices à la télé, puisque c’était très différent, mais ç’a été réussi. Et nous en sommes à la 9e année! »

Marie Brissette n’est pas la seule à avoir épaulé Les Appendices depuis le premier jour. Mélanie Viau était aussi présente dès le départ, à titre de productrice déléguée de l’émission. Parallèlement, elle travaillait chez KOTV. Puis, en 2014, lorsque Les Productions Marie Brissette ont été vendues à KOTV, toutes les émissions de Marie Brissette se sont retrouvées chez KOTV. Mélanie Viau a donc poursuivi l’aventure des Appendices chez KOTV, avec Marie Brissette qui y est devenue vice-présidente au développement.


La productrice Marie Brissette


La recette de la longévité

Voilà presque une décennie que la série Les Appendices est diffusée à la télévision, soit presque deux fois plus longtemps que la série du légendaire groupe d’humour Rock et Belles Oreilles. Pour perdurer, il leur a fallu se consacrer entièrement à leur art, comme le mentionne la vice-présidente au développement : « Ce sont des érudits de la comédie, de vrais intellectuels de l’humour. Ils ont tout lu, tout vu. Ils sont passionnés. Leur méthode de travail collective leur permet de garder seulement le meilleur. »

Pour rester en ondes, les Appendices aussi ont dû se développer rapidement tout en étant polyvalents : « Ils ont appris le métier en le faisant. En terme d’efficacité comique, leur apprentissage a été exponentiel. Quand ils ont commencé, ils étaient principalement auteurs et comédiens, mais ils se sont graduellement appropriés aussi tous les postes de production : la réalisation, la musique, l’infographie, les effets spéciaux, le montage... » souligne Marie Brissette avec enthousiasme. « C’est une grande fierté que le show arrive à durer, après toutes ces années. Le diffuseur nous a toujours suivis : depuis nos débuts, il y a eu trois directeurs de programmation différents à Télé-Québec, mais malgré cela, nous sommes restés » ajoute-t-elle.


Un travail d’équipe

L’esprit de groupe se traduit dans toutes les étapes du travail chez Les Appendices, comme l’indique la productrice déléguée Mélanie Viau : « Au-delà des Appendices eux-mêmes, on a des équipes fidèles qui donnent toujours plus qu’on leur en demande. Si la qualité de l’émission augmente, alors que le budget, lui, n’a jamais augmenté, c’est grâce à cette équipe loyale, généreuse et dévouée. » Marie Brissette approuve : « Il faut constamment s’améliorer, car le défi est de se renouveler. Il faut que ça continue à être drôle, à être bon, sans s’essouffler. »

En effet, même si chaque étape de la production est essentielle, l’écriture reste à la base de tout le reste. Idéalement, le groupe tente d’écrire une saison en entier avant de commencer à filmer. Ensuite, afin d’optimiser les lieux de tournage, l’équipe filme par décor, par univers, et non par épisode. La production doit donc assembler un réel casse-tête en tenant compte de tous les décors et tous les personnages pour arriver à rendre l’ensemble le plus efficace possible. Mélanie en sait quelque chose : « Ça demande beaucoup de souplesse et d’adaptation. Chaque journée de tournage doit être bien remplie, pour rentabiliser ce qui est là. C’est un gros travail de coordination et ça prend une équipe très forte pour soutenir tout ça. »


Les Appendices en tournage


Pour les fans

Tout ce travail a mené au développement d’une grande communauté de fidèles. Marie reste émerveillée de la réaction du public : « Leurs fans sont très présents et ils ont une belle relation avec leur public. Ils sont aussi très populaires auprès des Y, alors que c’est une génération difficile à rejoindre en télévision, habituellement. Aussi, on fait parfois des sketchs avec des artistes invités, ce qui permet de rejoindre un public encore plus large et gagner en popularité. C’est surprenant, mais Les Appendices ont aussi un gros fan-club en Europe. Il faut dire qu’ils prennent soin de leur public : ils sont très présents sur le web. Ils sont toujours prêts à faire des projets et à les partager. D’ailleurs, ils cherchent constamment à pousser leur produit plus loin et sont très au fait des nouvelles technologies. Par exemple, via leur application (l’APPendice), ils ont été les premiers de leur milieu à réaliser un sketch immersif à 360 degrés, qu’on peut visionner avec des lunettes de réalité virtuelle. »

D’un groupe d’adolescents qui rigolaient en écoutant les Monty Python et François Pérusse, Les Appendices sont devenus, au fil du temps et du travail, un modèle d’humour à part entière.

Suivez les Appendices sur Twitter, Facebook, et à Télé-Québec, dimanche à 18 h 30 et 1 h, Lundi et mardi à minuit, vendredi à 19 h et samedi à 0 h 30. L’APPendice est disponible sur l’APP Store et Google Play


Les Appendices avec perruques!